logotype

Parfois, j’ai la tristesse de retrouver un oiseau mort sur mon balcon ou devant la porte d’entrée de la maison. Le petit ne voit pas la vitre et se la prend en pleine figure.

Je suis triste et à chaque fois très émue.  Ils sont tellement fragiles, tributaires du temps, de l’environnement. Les oiseaux sont si beaux et ils chantent comme ça, pour rien, chaque espèce avec ses propres cris, ses propres sons, sa propre mélodie.

Un jour, alors que je saisissais une de ces pauvres victimes avec du papier de ménage, j’ai vu le petit coup du malheureux tressaillir; il vivait encore ! J’ai eu alors un immense sentiment de joie suivi rapidement d’un grand sentiment de désillusion. Malgré tout, je l’ai tendrement regardé et je l’ai délicatement placé en bordure du jardin. Il était vraiment mal au point …, mais tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir !

Le lendemain, je me suis empressée de sortir pour voir si …

et il n’était plus là. Pour moi, sûr qu’il s’était envolé. Oui, d’une manière ou d’une autre, il s’était envolé !

J’ai pensé alors à mes propres fragilités et à la manière que certains avaient eu d’appuyer encore un peu dessus, parfois consciemment et méchamment, parfois juste par manque d’amour; et de me rappeler que Dieu n’agit jamais ainsi : "Il ne brise jamais le roseau cassé, il n’éteint pas la mèche qui brûle encore"; Bien au contraire ! "Il te couvrira de ses plumes et tu trouveras un refuge sous ses ailes", Psaumes 91 verset 4.

Dieu ne méprise jamais les fragiles : c’est au travers d’eux que Dieu révèle sa force ...

Dieu n’a pas peur de tes fragilités : c’est au travers d’elles qu’il crée en toi de nouveaux chemins insoupçonnés, bien plus féconds que les sentiers battus …

Dieu regarde plus loin : C’est grâce à elles qu’il pourra déverser toute la puissance de sa résurrection en toi.

Dieu choisit aussi des faibles pour mettre à exécution ses plans : Moïse qui bégaye pour être son porte-parole auprès de son peuple et Gédéon issu de la plus pauvre et de la plus petite famille en Manassé pour délivrer Israël de ses ennemis.

Et ce se rappeler que Jésus, sauveur de tous les hommes a pleinement accepté d’endosser notre fragilité en naissant vulnérable, de surcroît dans une étable. Il a accepté de mourir sur la croix, exposé et nu à la vue de tous, pour moi, pour toi. Son corps a été brisé, son sang a coulé pour que tu puisses toujours te dire et redire : Quand je suis faible, alors je suis fort !

Et de se rappeler que faible ou fort, fort ou faible, notre souffle ne nous appartient pas. Nous dépendons tous de sa main providentielle, à l’image du petit oiseau envolé l’espace d’un instant, soudainement… .

2018  Echos de sa voix  design by  serrurier paris