logotype

 

J’ai chaud, j’ai soif, je suis fatiguée de marcher sans savoir où je vais vraiment… . Y a rien, que du sable, des dunes de sable et encore du sable. Par un drôle d’hasard, j’ai quand même réussi à me faire piquer par deux-trois cactus poussant exactement sur ma trajectoire ! Ce n’est vraiment pas de chance ! J’ai eu droit aussi à quelques tempêtes; là on ne peut que se couvrir le visage et attendre que ça passe. Quel froid la nuit dernière, impossible de me réchauffer. Maintenant le soleil m’assomme; je suis épuisé, je suis au bout, je n’en peux plus. Ououh y a quelqu’un ?
Ou la la, maintenant j’enfonce… que ce passe-t-il donc !?

- Fin -

Ma fiction quelque peu simpliste et enfantine étant terminée, revenons à la réalité. Au fait, c’est quoi un désert ? Il peut être vaste, même infini. C’est un milieu hostile, dangereux, un milieu extrême où l’homme est très rapidement confronté à ses limites.

Et les déserts au figuré, ça ressemble à quoi ?

Quand rien de beau, ni de bon n’égaie ton quotidien et qu’il faut néanmoins continuer à péniblement avancer. Quand en plus tu te fais blesser, malmener et que ça fait mal, même très très mal. Quand tu te sens seul, si seul … .

Ou quand oh mirage, les tentations arrivent tels de merveilleux oasis si beaux au regard, te faisant oublier cette étendue qui n’en finit pas ! Oasis empoisonnés dont tu te détourneras ou oasis empoisonnés dont tu t’approcheras, oasis qui risqueront de te dérouter et de prolonger ton désert un peu plus encore… .

Mais comment donc traverser un désert ? A moins d’y être né et d’y avoir vécu suffisamment longtemps, c’est quasiment perdu d’avance !

Non, rien n’est jamais perdu d’avance, car Dieu connaît déjà le chemin pour t’en faire sortir, comme il a su en faire sortir son peuple sous la conduite de Moïse.

**********

Je me rappelle bien de ce jour où lasse et découragée, j’avais appelé cette amie chrétienne bien plus âgée que moi, plus mature que moi à mon sens, dans l’espoir d’être encouragée. Quand je lui ai avoué que je n’avais pas prié depuis 3 jours, elle s’est écriée : « C’est foutu, si tu ne pries pas tous les jours, c’est foutu ! »

Heureusement qu’elle avait eu tort ce jour-là : Si notre vie dépendait de nous seuls, si elle dépendait de notre seule fidélité, nous serions tous perdus… . Mais Jésus a passé le test pour nous et l’a réussi 100 sur 100. Conduit par l’Esprit dans le désert pour être tenté par le diable, il a jeûné quarante jours et quarante nuits... et malgré la faim, malgré la soif et malgré la faiblesse de son corps, Jésus lui a résisté jusqu’au bout.

**********

Si ton désert avait permis à ton humanité non rachetée de reprendre le dessus, appuie-toi sur Jésus qui n’a jamais failli, sur Jésus qui a été élevé à la perfection pour toi et qui grâce à son sang versé, te pardonnera autant de fois qu’il le faudra.

Si ton désert te fait dire « c’est foutu d’avance », rappelle-toi que la force de Dieu et son esprit ont le pouvoir de te faire tenir debout et de te faire avancer encore, toujours et encore.

Si ton désert t’a brisé, rappelle-toi que Jésus a été brisé à la croix pour toi. Créateur de l’univers,  Dieu a mille manières de te venir en aide et de te soutenir, il a mille manières de réparer ce qui est cassé et de restaurer ce qui est détruit.

Non rien n’est foutu, rien n’est jamais perdu; puisses-tu l’expérimenter.

Je te souhaite plein de courage à toi qui traverse peut-être un désert. Que malgré tes peines, il te fasse goûter à sa grâce qui tel un immense torrent, coule à grands flots nuit et jour pour toi. Qu’il te fasse découvrir son amour sans faille et sans aucune limite !

Bien à toi !

Je vais donc la reconquérir et la reconduire au désert, et je retrouverai sa confiance. De là, je lui rendrai ses vignes; la sinistre vallée d'Akor deviendra pour elle une porte ouvrant sur l'espérance. Elle m'y suivra volontiers, comme lorsque elle était jeune, comme au temps de la sortie d'Egypte (Osée 2 versets 14 et 15)

 

 Si vous souhaitez laisser un commentaire, cliquez sur l'adresse mail suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Hello Valentine,

OUI quelle tendresse nous promet notre Dieu! !
Aujourd'hui en creusant un peu sur cette Vallée d'Akor, je peux aussi confirmer que rien n'est ''foutu'' lorsqu'on se trouve dans le désert, bien au contraire car au travers de ce verset on peut dire que le Seigneur fait de ce désert, de ces tourments, de cette déroute, une porte d'espérance, à savoir que c'est au travers de nos difficultés qu'il vient nous rejoindre, nous parler coeur à coeur et nous restaurer et nous donner de l'abondance. Il est si Grand et Bienveillant notre Dieu et je doute tellement parfois...

Voici les paroles de Jean Vanier à ce propos (écrivain catholique impliqué dans l'accueil des personnes ayant déficience intellectuelles) :

Le Val d’Akor, c’est la vallée du malheur, des gorges dangereuses près de Jéricho, un lieu maudit où grouillent serpents, insectes, animaux venimeux. Le lieu dont tous s’écartent. Le lieu de la souffrance, le lieu de ta souffrance, dont tu t'écartes, que tu redoutes, que tu contournes, que tu cherches à oublier. Le lieu du pauvre, du souffrant, du déshérité, du désespéré, dont tu t’écartes, que tu rejettes, que tu caches, que tu cherches à oublier. 
Et pourtant Dieu dit : ‘’Je ferai du Val d’Akor une porte d’espérance.’’
Le mystère est là. Dieu dit : Si tu ne fuis pas, si tu pénètres au cœur de la vallée dans ton propre cœur, si tu accueilles tout ce qui te fait peur, tous ceux que tu rejettes, tous ceux qui te mettent en danger parce qu’ils sont pauvres, faibles, blessés  et parmi eux premier l’enfant blessé en toi, celui que tu as muré au plus profond il y a si longtemps, si tu l’accueilles, si tu t’accueilles, alors tu chemineras vers la guérison et le val d’Akor deviendra Porte d’Espérance.
C'est beau n'est-ce pas ? Jésus lutte avec nous, avec nos déserts, il nous accompagne : ''je serai avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde'' Matthieu 28 verset 20

Bisous

Isa

 

 

 

 

2018  Echos de sa voix  design by  serrurier paris