logotype

 

 

Cela fait tellement longtemps que j’ai mal là ! C’est une douleur tout à fait supportable, mais elle me chicane quand même… c’est embêtant. Depuis le début de l’année, elle part, revient, disparaît et réapparaît. Mais ce soir, ça fait trop mal. Mon mari et moi décidons de ne pas en rester là et nous embarquons pour l’hôpital.

Une jeune infirmière passe aux formalités. Elle tape sur son clavier… ma douleur étant diffuse, je peine à répondre de manière exacte à ses questions. Celle-ci ne se cache pas de son impatience… Ouf, enfin fini ! Je passe maintenant à la salle d’attente. Dix minutes plus tard, on m’escorte en salle d’auscultation où je vais passer plus de deux heures seule, deux heures  à attendre. Cette salle s’apparente plutôt à un box fermé ;  l’air y est irrespirable, c’est la canicule ! Un médecin viendra me faire un examen de routine et une prise de sang l’espace d’un instant.

Résultat : pas de signes inquiétants !
Tant mieux mais… j’ai quoi ?
J’ai toujours mal !
Il faudra investiguer plus loin… ou ailleurs et prendre le temps…

 

Ces petits soucis de santé me ramènent à d’autres soucis et interrogations. Il y a des choses que je souhaiterais tellement voir changer rapidement dans ma vie : certains  traits de caractère, mes combats, mes peines…

De nature impatiente et impulsive, une fois que j’ai les réponses à mes questions, j’aime solutionner les choses ASAP (= le plus rapidement possible) que ce soit pour moi ou pour les autres ; j’ai tendance à emprunter les raccourcis en disant les choses franchement et directement par exemple. Malheureusement, je m’en suis bien souvent mordu les doigts …

Mais est-ce la bonne manière de fonctionner que d’être toujours pressé ? Faut-il se conformer à ce monde où tout doit aller vite, et où tout doit changer au quart de tour ?

Comme chantait France Gall, je pense qu’il est parfois « Urgent d’attendre… »

Ces derniers jours, j’ai été tellement apaisée de comprendre avec le cœur que Dieu me prenait telle que j’étais aujourd’hui et non pas comme je pense que je devrais être…

Et j’ai bien envie de me laisser toucher et de me laisser faire par Lui,  telle la terre glaise… me laisser toucher par ses mains douces et fermes qui ne me lâchent pas, qui me forment et me transforment. Et même si je dois tourner en rond, tel un vase sur le tour du potier, je sais qu’il est toujours aux commandes, concentré à me rendre telle qu’il m’avait voulue depuis les temps éternels… pour que je sois toujours plus « vivante » en lui…

Mes pensées ne sont pas vos pensées, vos voies ne sont pas mes voies. Mais n’oublie pas : je fais toute chose belle en son Temps, dans ta vie aussi !

Il est urgent de patienter, il est urgent d’attendre, non pas passivement, d’une manière résignée, mais activement, en nous « attendant » à lui :

De toute mon âme, je compte sur le Seigneur, et j’attends ce qu’il va dire.
Je compte sur le Seigneur plus qu’un garde n’attend le matin ; oui plus qu’on soldat de garde n’attend le matin (Psaume 130 v. 6)

Nos ancêtres ont conquis le pays, et ce n’est pas grâce à leur épée ; ce ne sont pas leurs bras qui leur ont assuré le succès. Mais c’est ton intervention en force, et ta présence accueillante, et ton amour pour eux (Psaume 44 v. 4)

Prenez donc patience, frères, jusqu’à ce que le Seigneur vienne. Voyez comment le cultivateur prend patience en attendant que la terre produise de précieuses récoltes : il sait que les pluies d’automne et de printemps doivent d’abord tomber (Jacques 5 v. 7)

As-tu une urgence ?
Et/ou te trouves-tu actuellement en salle d’attente ?

Tourne tes yeux résolument sur Lui : car Dieu n’est pas un homme pour mentir, il n’est pas un humain pour changer d’opinion. Il n’affirme jamais rien sans tenir parole, ce qu’il promet, il le réalise. Sûr de sûr qu’il tiendra Toutes ses promesses envers toi.

 

Si vous souhaitez laisser un commentaire, cliquez sur l'adresse mail suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

2018  Echos de sa voix  design by  serrurier paris