logotype

 

  

Comme beaucoup d'entre vous, j’aime la musique … j’aime aussi écouter et réfléchir sur les messages transmis au travers d’elle. Il y a de tout, mais combien de fois certaines paroles chantées par des artistes non chrétiens m’ont interpelée … elles nous parlent de nous, du monde, de la détresse humaine, de ses incertitudes, de ses espoirs aussi.

Jeune adulte, j’aimais écouter les chansons de François Feldman dont certaines sont restées dans ma mémoire. Son titre : « Vivre, vivre » dont le refrain a longtemps résonné comme un cri, comme une prière en moi :

Il faut vivre, vivre
Plus fort que les jours qui passent
Il faut vivre, vivre
Debout au milieu des glaces
Ne plus s'endormir
Dans les souvenirs
Il faut vivre, vivre
Se réveiller dans la nuit
Il faut vivre, vivre
Avant de perdre la vie
Que l'amour se lève
Jusqu'au dernier rêve

Beau message ... inspiré en plus ! Vivre à 100%, le rêve de chacun n’est-ce-pas … mais c’est quoi vivre ?

Brûler la chandelle par les deux bouts, survivre, vivoter ou simplement être Vivant ?

Pour ma part, pendant bien des années, vivre a été synonyme de « survivre » : Née une année après un frère mort-né et juste 14 mois avant ma petite sœur, mon existence a été longtemps à l’image de ma position familiale ; coincée entre la mort et la vie…. Je me sentais comme une extraterrestre et pourtant j’étais bien là en chair et en os. J’avais peur de la mort, mais paradoxalement de la vie aussi.

Barricadée derrière les murs que je m’étais construits petit à petit pour protéger ma fragile existence, comme j’ai été seule, et combien je me suis sentie seule. Les paroles chantées de François expriment bien ce que je ressentais alors :

Tout c'qu'on veut, c'est une présence
Pour exister
Une présence
A respirer
Simplement une présence
Pour pas couler
Une présence…

…. Je me suis battue longtemps pour garder la tête hors de l’eau ! Jusqu’au jour où je n’en ai plus eu la force … et j’ai coulé, coulé… Mais celui qui avait été là tout au long de ma vie et qui connaissait le fond de mon fond est intervenu en Son Temps, au bon Moment. Il m’a sauvée par sa simple présence.

Je l’ai sentie intensément ; elle est descendue lentement, lentement mais sûrement et profondément. Comme une mère qui allaite son enfant, Dieu m’a nourrie, rassurée, entourée, et il a pris tout le Temps qu’il me fallait pour me donner tout ce dont j’avais manqué.

Aujourd’hui, je suis Debout ! Je suis heureuse chaque fois que je sens sa présence mais, même si ce n’est pas le cas, je sais qu’Il est là ! Je sais aussi que c’est en lui que j’ai la Vie, en Lui seul.

Je ne connais pas encore la somme des joies que Dieu me réservera ni la mesure des douleurs qu’il permettra dans ma vie… mais je sais que tout ce que je vis a un sens, même si celui-ci m’est caché pour l’instant.

**************

Le monde est en perte de valeurs, en perte de repères, en perte de tout ! Il revendique haut et fort son droit à exister et à affirmer son identité différemment. On peut être tant de choses aujourd’hui : féministe, hétéro, homo, trans. On peut être tatoué de partout ou super fit, voire gonflé à bloc grâce aux anabolisants et à une vie consacrée au fitness. On en sait assez pour rallonger la vie, l’abréger sans douleurs aussi. Des banques de sperme sont à disposition pour permettre d’enfanter coûte que coûte, garçon ou fille à choix.

Notre monde est déjanté et complètement désenchanté !

Il a transformé l’Evangile… nous avons transformé l’évangile en une religion aux traditions et rites humains ridicules et vides de Sens ! Nous avons préféré les dogmes et les idées à la vérité, nous avons préféré les principes et les programmes bien ficelés à la Vie…

Et pourtant, le Dieu de la Bible est l’Essence de la vie, la Présence par excellence, la Personne par qui et pour qui tout existe et respire. Et tout comme au temps de Jésus, des foules ont faim et soif  … et n’attendent que de le voir et de le sentir …  Elles cherchent mal mais avidement comment exister et certains coulent de ne pas l’avoir trouvé.

Cherchons passionnément et constamment la présence de Dieu … qu’elle transforme nos cœurs,  dicte nos pensées et habite nos corps pour Sa gloire. Que Jésus soit manifesté à tous ceux que nous côtoyons… par des attitudes et des actes inspirés !

Le monde a besoin de Jésus, le monde a besoin de toi pour le voir !


Au commencement de toutes choses, la Parole existait déjà ; celui qui est la Parole était avec Dieu, et il était Dieu. Il était donc avec Dieu au commencement. Dieu a fait toutes choses par lui ; rien n’a été fait sans lui ; ce qui a été fait avait la vie en lui. Cette vie était la lumière des hommes. La lumière brille dans l’obscurité, mais l’obscurité ne l’a pas reçue (Jean 1 versets 1 à 5)

Vous étudiez avec soin les écritures parce que vous pensez trouver en elles la vie éternelle : ce sont justement elles qui témoignent de moi ! Pourtant, vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vraie vie (Jean 5 versets 39 et 40)

 

Si vous souhaitez laisser un commentaire, cliquez sur l'adresse mail suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

2018  Echos de sa voix  design by  serrurier paris